Transcription de l'appel des résultats du troisième trimestre 2019 de United Insurance Holdings (UIHC) pas cher


Logo de chapeau de bouffon avec ballon.

Source de l'image: The Fool Motley.

United Insurance Holdings (NASDAQ: UIHC)
Appel des résultats pour le troisième trimestre de 2019
31 octobre 2019, 9h00 ET

Contenu:

  • Observations préparées
  • Questions et réponses
  • Appelez les participants

Observations préparées:

Opérateur

Salutations Bienvenue à la conférence téléphonique de United Insurance Holdings Corporation pour le troisième trimestre de 2019. [Operator instructions] Notez que cette conférence est en cours d’enregistrement. [Operator instructions] Il passerait maintenant la conférence à son hôte, Adam Prior, du groupe Equity.

Vous pouvez commencer, monsieur.

Adam PriorRelations investisseurs, groupe actions

Merci beaucoup et bonjour à tous. Merci d'être avec nous. Vous pouvez trouver des exemplaires de la publication sur les résultats d’UPC aujourd’hui sur www.upcinsurance.com, dans la section Relations avec les investisseurs. En outre, la société a publié une présentation jointe sur son site Web.

Vous pouvez également contacter notre bureau au (212) 836-9606 et nous nous ferons un plaisir de vous en envoyer une copie. UPC Insurance a également mis cette transmission à disposition sur son site Web. Avant de commencer, je voudrais lire la déclaration suivante au nom de la société. Sauf en ce qui concerne les informations historiques, les déclarations faites dans la présente téléconférence constituent des déclarations prospectives au sens des lois fédérales sur les valeurs mobilières, y compris des déclarations relatives aux tendances des opérations et des résultats financiers de la société, de l'entreprise et du produit. de la société et de sa filiale. .

Les résultats réels de UPC peuvent différer considérablement des résultats prévus dans ces déclarations prospectives en raison de risques et d’incertitudes, y compris ceux décrits de temps à autre dans les exposés d’UPC à la Securities and Exchange Commission des États-Unis. UU. UPC renonce spécifiquement à toute obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la suite de nouvelles informations, de développements futurs ou autrement. Sur ce, j'aimerais passer l'appel à M.

John Forney, directeur exécutif de l'UPC. S'il vous plaît, allez-y, John.

John ForneyDirecteur exécutif

Merci Adam. Voici John Forney, président et chef de la direction de UPC Insurance. Je suis accompagné de Brad Martz, notre directeur financier. Au nom de tous les membres de l’UPC, nous vous remercions d’avoir pris le temps de vous joindre à nous.

Comme Adam l'a dit, nous publions actuellement une présentation destinée aux investisseurs avec notre rapport sur les résultats. Vous pouvez le trouver sur notre site Web et je vous recommande de le vérifier. Bien que nous ne passions pas de diapositive par diapositive dans cette présentation, nous ferons de temps en temps référence à certaines des données et analyses incluses. La perte de chat après impôts de 1,05 $ par action a évidemment ruiné notre trimestre et, comme on peut s'y attendre, c'est le gros titre.

Mais pour nous, l’histoire est la suivante: une posture plus conservatrice pour réserver des chats; poursuite de la forte croissance organique dans les secteurs des particuliers et du commerce; et l'amélioration des résultats sous-jacents à mesure que l'effet cumulatif de l'augmentation des tarifs, du traitement des demandes de règlement et des initiatives de souscription est renforcé. Du côté des réserves, nous ne mettons que beaucoup plus d'IBNR dans les événements félins, compte tenu des pouvoirs de développement dont nous avons bénéficié ces dernières années. Nous sommes dans l'industrie du chat depuis 20 ans. Et dans les événements liés aux chats qui ne sont pas des ouragans, nous observons des modèles de développement sans précédent dans les archives historiques.

Nous valorisons et réservons pour cela comme si nous continuions et travaillions dur du côté de la gestion des réclamations pour tenter de l'atténuer. Sur le front de la croissance, tant les lignes personnelles que les lignes commerciales continuent de montrer la capacité de croître à un taux annuel à deux chiffres, même avec des augmentations significatives dans les deux lignes. Voir la page 4 de notre présentation destinée aux investisseurs pour plus de détails. La rétention est toujours très forte.

Nous avons intentionnellement réduit la croissance du côté des services personnels dans des domaines qui nous ont occasionné des problèmes de perte tout en ajustant les tarifs et les normes de souscription en fonction de notre expérience récente. Le tarif, la souscription, le traitement des réclamations et les initiatives technologiques dont nous avons discuté lors d'appels précédents vont bon train et sont mises en œuvre sur toute notre empreinte géographique. C'est pourquoi notre indice sans perte continue de baisser et nos résultats sous-jacents sont bien meilleurs d'année en année. Et c’est pourquoi nous sommes optimistes pour finir 2019 en force et avoir une bonne dynamique d’ici 2020.

À ce stade, je voudrais donner ses commentaires à Brad.

Brad MartzDirecteur financier

Merci John et bonjour. C'est Brad Martz, le directeur financier de UPC Insurance. Je suis heureux d’examiner les résultats financiers d’UPC, mais j’encourage également tout le monde à consulter notre communiqué de presse, le formulaire 10-Q, ainsi que la présentation aux investisseurs pour plus d’informations sur les performances de l’entreprise. Les points saillants du trimestre se terminant le 30 septembre 2019 comprennent des primes brutes acquises d'environ 345 millions de dollars, soit une augmentation de 41 millions de dollars ou de 13% par rapport à l'année précédente; une perte en capital de 29,2 M $, ou 0,68 $ par action, contre 14,9 M $, ou 0,35 $ par action il y a un an; Cat a enregistré des pertes de 58,2 millions de dollars ou 1,05 $ par action pour toutes les années d’accident, ce qui a eu un impact positif sur les résultats du trimestre en ajoutant plus de 30 points au ratio combiné.

Cependant, la perte sous-jacente d’UPC et des indices combinés a montré une amélioration significative par rapport à la même période de l’année précédente. Les taux de perte sous-jacents bruts et nets se sont améliorés de 4,3 et 7,3 points, respectivement, depuis le troisième trimestre de 2018, ce qui a également entraîné une amélioration de six points de l'indice combiné sous-jacent, année après année. Les primes émises pour le trimestre ont continué de démontrer le puissant moteur de croissance organique d’UPC dans toutes les régions et tous les secteurs d’activité. La Floride a représenté environ 54% de la croissance des primes émises directement et les 46% restants sont bien équilibrés entre les régions du Golfe, du Nord-Est et du Sud-Est.

Les primes E & S commerciales alléguées ont diminué de 47% pour s'établir à 9,2 millions de dollars au cours du trimestre considéré, en raison de la liquidation de l'un de nos contrats à trois échéances le 1er juin. Si l’on exclut les supposées primes E & S, les primes d’affaires ont augmenté de plus de 27% par rapport à la même période de l’année précédente, ce qui a renforcé notre position de leader sur le marché de l’immobilier résidentiel commercial en Floride. Les primes acquises représentaient 44% des primes brutes acquises au cours du trimestre, comparativement à 43,6% l’an dernier. La variation est attribuable à l’augmentation du nombre de séances de notre programme de réassurance à actions partagées, qui s’élevait à 42,2 M $ pour le trimestre considéré, comparativement à seulement 25,8 M $ pour l’exercice précédent.

Par conséquent, notre taux de transfert a chuté, éliminant les effets des frais partagés. Parmi les autres éléments importants qui ont affecté les revenus totaux au troisième trimestre, notons une augmentation de 13% du revenu net de placement et une augmentation de 11% du revenu de commission. Les gains non réalisés sur les titres de capitaux propres de 2,6 millions de dollars ont diminué par rapport à 6,1 millions de dollars un an auparavant. Les charges d’ajustement pour pertes et pertes nettes d’UPC au troisième trimestre se sont établies à 148,1 millions de dollars, soit une augmentation de 27,6 millions de dollars, ou 23%, d’une année sur l’autre.

Cela s'est traduit par un taux de perte brut de 43% et un taux de perte nette de 76,8%, mais comprend des pertes liées aux catastrophes de 50,2 millions de dollars pour l'exercice en cours et de 12,3 millions de dollars pour le développement l'année précédente. Nous estimons que nos estimations brutes: les pertes estimées pour l’ouragan Dorian plus les tempêtes tropicales Barry et Imelda ont été établies de manière prudente à 40 millions de dollars, ce qui a entraîné une perte nette de réassurance de 31,3 millions de dollars. La perte brute subie par UPC au 30 septembre par ces trois tempêtes n’était que de 10,5 millions de dollars. Par conséquent, l'IBNR représentait près des 3/4 de la perte finale comptabilisée au cours de cette période.

Les pertes catastrophiques restantes s'élevant à 18,9 millions de dollars sont imputables à une rétention accrue en vertu du programme de réassurance globale UPC pour 26 autres sinistres survenus en 2019. Comme nous l'avons mentionné le trimestre dernier, ces sinistres ont également été réservés avec plus de prudence. et inclut 45,7 millions USD d’IBNR, ce qui correspond à 37,3% de la perte brute finale estimée au 30 septembre 2019, à comparer aux neuf premiers mois de 2018, où UPC estimait à seulement 6,8 millions USD d’IBNR, ce qui représente la 10,3% de l'estimation de la perte brute finale. Environ 70% ou 8,4 millions de dollars du développement de l’année précédente ont été motivés par plusieurs événements catastrophiques au cours de plusieurs années d’accidents. Le développement sans chat, principalement l'année de l'accident de 2018 et les propriétaires de la Floride, a contribué à la majeure partie de la charge de réserve restante, car l'évolution des pertes réelles a continué de dépasser le développement attendu.

En excluant cat et le développement de l’année précédente, la perte sous-jacente dans le TAL était de 85,7 millions de dollars, soit une diminution de près de 3 millions de dollars, ou de 3%, en glissement annuel. Cela s'est traduit par un taux de perte brut sous-jacent de 24,9%, ce qui représente une amélioration significative de 29,2% il y a un an. Ceci est très encourageant et suggère que les initiatives d’amélioration des prestations que nous avons signalées précédemment nous conduisent sur la bonne voie. Les charges d'exploitation non perdues d'UPC se sont établies à 93,1 millions de dollars, en hausse de 12,6 millions de dollars par rapport à l'année précédente.

L'augmentation est principalement attribuable aux coûts d'acquisition de polices, qui ont augmenté de 7,6 millions de dollars, ou 14%, ce qui correspond à la variation des primes brutes obtenues au cours du trimestre. Les 4,9 millions de dollars restants sont imputables aux salaires et aux charges connexes, qui représentent 2,8 millions de dollars de l’augmentation, le solde provenant d’une charge non récurrente de 2 millions de dollars liée aux logiciels capitalisés. Notre indice de dépenses brutes était de 27%, en hausse de 0,5 point depuis le troisième trimestre de 2018, mais il aurait sinon été conforme à celui de l'année précédente sans la partie non récurrente. Au bilan, UPC a clôturé le trimestre avec un actif total de 2,7 milliards USD, dont près de 1,4 milliard USD en argent liquide et en actifs investis.

La durée de nos échéances fixes est restée à 3,4 ans avec une note globale composite de A +, mais les rendements ont continué à baisser au cours du trimestre. Le capital comptable attribuable aux actionnaires de l'UIHC était de 516 millions de dollars, avec une valeur comptable par action de 11,93 dollars, soit 11,61 dollars, à l'exclusion des gains non réalisés. Enfin, l’excédent juridique de notre groupe s’élevait à 426 millions de dollars à la fin du trimestre. Maintenant, j'aimerais soumettre à nouveau John Forney pour quelques commentaires finaux.

John ForneyDirecteur exécutif

Merci Brad. Je n'ai pas d'autres commentaires pour le moment. Nous sommes donc heureux d'ouvrir la ligne à toute question.

Questions et réponses:

Opérateur

[Operator instructions] La première question est de Greg Peters, Raymond James.

Marcos HollandRaymond James – analyste

C'est Marcos qui appelle Greg. J'espérais que vous pourriez aller un peu plus loin dans le développement de l'année précédente et nous dire pourquoi nous devrions nous attendre à ce que les réserves soient suffisantes maintenant. Et je suppose que la question la plus importante est de savoir comment la stratégie pour 2020 évolue dans le contexte de cette année qui se dessine comme une année de pertes.

John ForneyDirecteur exécutif

Assurance. C'est John. Je vais prendre ça. Ainsi, en essayant de mettre en valeur nos commentaires, nous adoptons une stratégie de réserve plus conservatrice, en particulier en ce qui concerne les événements félins, car ces événements non cycloniques ont particulièrement montré des modèles de développement différents de l'historique.

Et nous avons 20 ans de documents historiques sur les événements non seulement en Floride, mais également sur notre empreinte géographique. Et puis nous essayons ce trimestre pour tout augmenter. Vous avez entendu combien nous avions d'IBNR plus nombreux que ceux des années précédentes lors de ces événements félins. Et oui, nous espérons que nos réservations pour ces événements seront suffisantes.

Et c'est en grande partie le développement de l'année précédente, environ les trois quarts étaient des événements félins. Du côté des lignes personnelles, cela a été conduit par la Floride 2018, où nous sommes toujours un peu en avance sur ce que nous avions estimé. Et oui, nous gardons cela à l'esprit lorsque nous établissons nos réservations pour l'année en cours et combien nous aurons besoin d'IBNR en Floride, qui reste un environnement d'exploitation très difficile. Pour l'année prochaine, notre approche consiste à améliorer la rentabilité.

Cela a été notre objectif toute cette année. C'est pourquoi nous avons mis en œuvre toutes les initiatives de souscription, la technologie de gestion des réclamations, les tarifs, la gestion de la force de l'agence dont nous avons beaucoup parlé lors d'appels précédents et avons inclus des données dans nos présentations précédentes à l'intention des investisseurs. Nous sommes donc singulièrement concentrés sur cela. Cela signifie changer les zones où nous nous développons.

Cela signifie que nous devons arrêter notre croissance dans certains autres domaines. Cela signifie faire de grandes augmentations de taux. Cela signifie qu’il faut annuler les agents qui nous livrent des livres d’affaires avec un taux de perte élevé, etc., etc. Tout est pratique pour essayer de s'assurer que nous prenons les mesures que nous devons prendre pour bien fonctionner dans l'environnement où nous sommes

Marcos HollandRaymond James – analyste

Ok Et je suppose que nous passons aux primes, et que la croissance organique est saine, et vous l’avez soulignée dans vos commentaires. Mais je regarde la supposée ligne premium. Cela a chuté de 47% ce trimestre.

Pouvez-vous nous donner plus de couleur là-bas?

Brad MartzDirecteur financier

Bien sûr, c'est Brad. J'ai mentionné dans mes commentaires que cela avait été réduit parce que nous avions trois accords de quota partagés avec trois opérateurs E & S participant au programme commercial AmRisc E & S. Et l'une de ces trois actions de partage est entrée dans le deuxième tour.

Marcos HollandRaymond James – analyste

Ok Et je suppose que ma dernière question serait la suivante: si vous pouviez nous donner une mise à jour sur les coûts divers et ce que vous constatez si cela s’améliore. Et tout ce que vous pourrez nous dire pendant le voyage serait génial.

John ForneyDirecteur exécutif

Assurance. La législation AOB était une bonne législation, mais cela n’a pas dissuadé la machine AOB en Floride. Nous constatons toujours que les demandes d'AOB atteignent des taux supérieurs à ceux de 2018. Encore une fois, pour nous, ce n'est pas un facteur important, car il s'agit principalement d'un phénomène à trois comtés.

Nous n'avons pas beaucoup d'entreprises là-bas. Mais rien ne prouve pour nous que l’élan des opérations hors bilan se soit sensiblement ralenti en Floride.

Opérateur

La prochaine question est de Freddie Sleiffer, KBW.

Freddie SleifferKBW – Analyste

Alors, tout d’abord, dans les ouragans Michael et Irma, où avez-vous constaté une augmentation des pertes brutes lors de ces tempêtes? Et combien d’IBNR at-il actuellement pour chaque tempête?

John ForneyDirecteur exécutif

Oui Nous avons assisté à une augmentation des pertes brutes des deux événements, nos réserves à Irma ayant augmenté d’environ 20% pour atteindre environ 1,2 milliard de dollars. Brad doit obtenir le numéro IBNR. Nous avons une quantité importante d'IBNR dans cela.

Et je pense que Michael a augmenté de moins de 10%, et Brad aura également ce chiffre dans une seconde.

Freddie SleifferKBW – Analyste

Ok Pendant que Brad aura ces chiffres, je passerai à la question suivante. Ensuite, les catastrophes atteignent 50 millions de dollars contre 46 millions de dollars annoncés précédemment. Alors, je me demande ce qui a conduit ce delta?

Brad MartzDirecteur financier

Le delta était principalement constitué de nos filiales de BlueLine, l’activité commerciale E & S à propos de laquelle nous n’avions pas une clarté absolue. Nous étions aussi un peu plus conservateurs en fin de journée. Le chat était donc un peu plus grand que prévu. Le développement de la réserve a été inférieur aux prévisions.

Net-net, c'était très, très proche de l'aperçu. Il n’ya pas eu de surprises sur ces deux fronts combinés.

Freddie SleifferKBW – Analyste

Ok super. Et je sais qu’il est un peu tôt pour parler du renouvellement de la réassurance, mais pensez-vous que la forte activité récente du typhon japonais pourrait affecter votre prochain renouvellement?

John ForneyDirecteur exécutif

Nous préférerions ne pas spéculer là-dessus. Comme nous l'avons mentionné, nous avons un panel solide de très bons partenaires en réassurance qui sont avec nous depuis longtemps. Nous avons des relations gagnant-gagnant avec eux. Nous cherchons toujours à diversifier et à élargir notre panel, et nous sommes impatients de travailler en collaboration avec nos partenaires en réassurance afin de mettre sur pied un programme fructueux l’année prochaine.

Freddie SleifferKBW – Analyste

Ok Et ensuite, juste après la question AOB précédente. Par conséquent, il semble que vous ne constatiez aucune incidence sur vos résultats financiers. Alors, est-il également juste de déduire que les soi-disant prestations AOB n’affecteront pas les augmentations de taux à l’avenir, car il a fallu de nombreuses augmentations de taux en Floride cette année?

John ForneyDirecteur exécutif

Corrigez et continuez à prendre le taux en Floride. Ce n'est pas spécifiquement lié à AOB. En Floride, il est tout simplement plus lié au nombre élevé de pertes de chats sans ouragan, car notre taux de perte sans chats en Floride continue de diminuer, de ne pas augmenter. Donc, cela ne motive pas notre besoin de taux.

Ce sont les événements de chats tels que les tempêtes de grêle et les fortes tempêtes de convection qui se développent et produisent beaucoup plus de gravité que les années précédentes qui font que nous avons besoin de taux. Et la façon dont cela fonctionne est que nous ne pouvons pas obtenir le taux de ces événements avant que vous ayez ces événements. Les régulateurs ne vous donneront pas les pertes modélisées en cas de tempête de grêle. Mais une fois que vous avez les pertes réelles, vous pouvez obtenir des recouvrements et les transférer sur vos taux, et c'est ce que nous faisons.

Par conséquent, il n'est pas motivé par des facteurs AOB, mais par les pertes des chats non-ouragans.

Freddie SleifferKBW – Analyste

Droite. En plus des hausses de tarifs, prenez-vous d’autres mesures pour améliorer les résultats des abonnements?

John ForneyDirecteur exécutif

Oui, et nous en avons longuement parlé et les avons inclus dans nos présentations pour les investisseurs dans le passé, que je vous encourage à lire. Nous avons toute une série d'initiatives de gestion d'agences de souscription en cours qui donnent de bons résultats.

Freddie SleifferKBW – Analyste

Ok Et enfin, compte tenu de tous les changements dans les taux que vous avez pris, certains mouvements de dépenses, où voyez-vous que les taux de pertes et de dépenses de 2020 sont établis?

John ForneyDirecteur exécutif

Droite. Nous ne donnons pas d'estimations prospectives pour ce type d'informations. Par conséquent, nous continuons d'observer des tendances à la baisse dans nos taux de pertes non félines, et nous travaillons fort pour gérer les problèmes liés aux pertes de chats afin que nous disposions d'un taux suffisant dans notre portefeuille d'activités pour y faire face. Je pense que Brad pourrait avoir les chiffres que vous recherchiez auparavant.

Brad MartzDirecteur financier

Freddie, oui, l'IBNR d'Irma est de 276 millions de dollars et Michael, de 30 millions de dollars. Par conséquent, nous avons environ 306 millions de dollars d’IBNR pour ces deux événements.

Opérateur

Nous avons une question de Cliff Gallant, Philadelphia Financial.

Falaise GallantPhiladelphia Financial – Analyste

Juste un peu plus de couleur. Et je pense que vous en avez parlé dans vos diaporamas. Mais à la hausse des taux, à quoi ressemble le marché concurrentiel en Floride? Pendant que vous prenez ces tarifs, les clients restent-ils avec vous? Êtes-vous en train de perdre des gens? Quel est l'effet net?

John ForneyDirecteur exécutif

Notre rétention est restée forte en Floride, Cliff. Même avec ces hausses de taux, le marché a changé. Le paysage a beaucoup changé et de nombreuses entreprises paient des pertes lors des mêmes événements que nous, et le contexte opérationnel est difficile. Il s'avère que nous sommes liés à une grande partie de la concurrence en Floride, une très grande entreprise disposant de beaucoup de capital et de ressources pour payer les réclamations.

Nous pouvons donc nous battre dans des conditions opérationnelles difficiles. Et jusqu’à présent, nous n’avons vu aucune défection significative ni réaction négative des augmentations de taux, que nous devons subir. Et honnêtement, nous ne nous en soucions pas si nous en avons. Si nous devons obtenir le taux, nous l'obtiendrons et laisserons l'autre côté.

Falaise GallantPhiladelphia Financial – Analyste

De plus, je me demandais si cela se passait en octobre, mais nous avons eu ces tornades au Texas. Était-ce une géographie à laquelle vous êtes exposé? Ou avez-vous des commentaires à propos de cet événement?

John ForneyDirecteur exécutif

Oui C'était un événement du quatrième trimestre et, hier, 37 plaintes avaient été déposées à ce sujet, pour un montant d'environ 1,5 million de dollars.

Opérateur

[Operator instructions] Greg Peters de Raymond James a posé une autre question.

Greg PetersRaymond James – analyste

J'espérais juste que vous pourriez nous donner une mise à jour rapide sur le voyage et sur la façon dont vous tirez parti de l'AM. Meilleure note? Et quand devrions-nous nous attendre à le voir traverser les finances?

John ForneyDirecteur exécutif

Journey a été lancé en Floride, écrit actuellement des entreprises commerciales résidentielles axées sur les immeubles d'appartements. Nous avons constamment progressé dans Journey au cours de l’année, nous venons d’avoir notre meilleur mois. Et nos partenaires chez AmRisc font un excellent travail de marketing et de distribution pour aider les agents à se sentir à l'aise avec cette nouvelle entité et pour écrire davantage d'affaires avec nous, et nous le constatons. Nous avons été très conservateurs et disciplinés en ce qui concerne les directives et les normes d’abonnement, et nous ne sommes pas pressés de faire de Journey une grande entreprise.

Nous sommes donc satisfaits des progrès accomplis dans ce domaine. Nous prévoyons également de lancer Journey sur les lignes personnelles au Texas. En fait, nous avons déposé ce produit il y a quelques mois maintenant et le processus de réglementation est en cours. Mais nous espérons pouvoir créer des entreprises de ligne personnelle au Texas avec un

Produit classé parmi les mieux notés au début de l’année prochaine, ainsi que des secteurs d’activité au Texas et en Caroline du Sud. Ensuite, vous constaterez une augmentation plus significative de Journey l’année prochaine et ce sera un élément important de notre histoire de croissance dans les années à venir.

Opérateur

Ceci conclut la séance de questions et réponses d'aujourd'hui. J'aimerais maintenant passer un appel à la direction pour les commentaires de clôture.

John ForneyDirecteur exécutif

C'est John Forney. Je tiens simplement à remercier à nouveau tout le monde durant la saison des résultats, qui a pris le temps de répondre à un appel et de parler de l'assurance UPC. Nous apprécions votre soutien et votre partenariat à long terme, et nous espérons offrir de meilleurs résultats ici à l'avenir. Merci encore pour votre temps.

Opérateur

[Operator signoff]

Durée: 25 minutes

Appelez les participants:

Adam PriorRelations investisseurs, groupe actions

John ForneyDirecteur exécutif

Brad MartzDirecteur financier

Marcos HollandRaymond James – analyste

Freddie SleifferKBW – Analyste

Falaise GallantPhiladelphia Financial – Analyste

Greg PetersRaymond James – analyste

Plus d'analyses UIHC

Toutes les transcriptions d'appels de revenus


Apprenez-en plus avec Assurance chat


Transcription de l'appel des résultats du troisième trimestre 2019 de United Insurance Holdings (UIHC) pas cher
4/5 - 9

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *